Observatoire sur le suicide : comprendre pour prévenir

 Dans blog

Lancement de l’Observatoire

L’appel de 2011 de 44 spécialistes, avec pour chef de file Michel Debout, président de l’association France prévention suicide, a été entendu par les pouvoirs publics. En effet, lundi 10 septembre 2013, la ministre de la santé Marisol Touraine a lancé l’Observatoire national du suicide. Selon le ministère des Affaires sociales et de la santé, cet Observatoire a notamment pour missions « d’améliorer la connaissance des mécanismes conduisant aux suicides […] et doit « évaluer les politiques publiques de lutte contre le suicide, et produire des recommandations, particulièrement dans le champ de la prévention. »

La France parmi les 20 pays les plus touchés au monde

Avec un nombre de morts  estimé à 10 000 par an et un taux de 14,7 pour 100 000 habitants, la France se situe tristement parmi les pays européens les plus touchés par le suicide (1). Les chiffres restent cependant à prendre avec précaution car leur collecte reste compliquée, avec des certificats de décès qui restent parfois flous sur les causes exactes de décès : « mort violente d’intention indéterminée » par exemple. Ainsi, selon l’Institut de veille sanitaire (2), les chiffres du nombre de suicidés seraient sous-estimés de près de 10%.

Le suicide reste compliqué à expliquer et à comprendre, par ses origines complexes et multifactorielles. Il touche tous les milieux sociaux sans exception, la ville, comme la campagne, les jeunes comme les personnes âgées, etc. Les groupes de travail qui seront constitués au sein de l’Observatoire, autour de thématiques spécifiques, permettront de faire des propositions concrètes et de mettre en place des plans de prévention ciblés.

Suicide et activité professionnelle 

Si le travail est un facteur d’intégration et d’épanouissement, les conditions dans lesquelles il est exercé peuvent parfois avoir un impact néfaste sur le long terme : épuisement professionnel ou « burnout », maladies, et dans le pire des cas, suicide. Certains suicides de salariés sur leur lieu de travail, très médiatisés ces dernières années, ont mis en lumière ce phénomène de suicides liés directement aux conditions de travail (peur de perdre son emploi ou de ne pas pouvoir faire face); la crise économique étant un facteur aggravant.

Une étude de l’InVS (3) en 2010 montre des disparités importantes dans les différents secteurs d’activité, en considérant les taux de mortalité par suicide. Ainsi les secteurs de la Santé et de l’action sociale, de l’Administration publique, et du BTP ont les taux de mortalité par suicide les plus élevés. L’étude rappelle tout de même que le taux de mortalité par suicide le plus important concerne la population des personnes précaires et sans activité professionnelle.

Cette problématique du suicide lié à l’activité de travail est de plus en plus prégnante dans notre société et l’employeur a désormais une obligation générale de résultats vis-à-vis de ses salariés en matière de sécurité aussi bien physique que mentale. Dès lors, il est étonnant que, malgré le nombre imposant de ses membres (plus de 50), l’Observatoire  ne compte dans sa composition aucun syndicat de salariés, aucune organisation patronale, ni aucun représentant de l’entreprise (4). Associer le monde de l’entreprise à cet Observatoire aurait permis une prise de conscience nationale sur la souffrance qui peut exister dans le milieu du travail et la mise en place de plans d’actions au sein même des entreprises.

Sources:

(4) L’Observatoire du suicide se compose de parlementaires, de directeurs de directions centrales, d’organismes spécialisés (CNAM, CNSA), d’organismes de recherches (Institut de veille sanitaire, Institut d’études démographiques…), de personnels de santé (psychiatres, médecin urgentiste, médecin du travail…)  et de représentants associatifs. voir le Décret Ministériel créant l’Observatoire du suicide
Share Button

Laisser un commentaire

Contactez nous

Envoyez nous un message, nous vous répondrons rapidement.

Illisible? Changer le texte. captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher