La Haute Qualité Humaine : vers un nouveau label ? – Focus RH

 Dans Revue de Presse

« Des cadres qui ramènent des dossiers le week-end, des femmes qui répondent à leur mail en soirée, des cas de burn-out et de dépression qui se multiplient… Un contexte de surchauffe qui risque de générer une totale improductivité », se désole Florence Benichoux, fondatrice et directrice générale du cabinet Better Human*. Selon elle, le modèle de l’entreprise ne convient plus et il devient urgent de lui proposer une autre voie de développement.

Ce thème d’un nouveau modèle d’entreprise, Florence Benichoux le développe dans son dernier ouvrage, « Et si on travaillait autrement ? »**, dans lequel elle apporte une solution novatrice : le management par la Méthode HQH « Haute Qualité Humaine ».

Qu’est ce qui a inspiré votre ouvrage ?

Depuis maintenant sept ans que nous sommes à l’écoute de l’entreprise, nous assistons à un malaise grandissant. Pendant que les salariés ont le sentiment de donner de plus en plus, les patrons avancent des effets de la mondialisation et des enjeux de compétitivité auxquels ils sont soumis. Deux discours opposés auxquels il faut apporter une réponse viable afin de limiter le stress qui concerne de plus en plus de salariés, quels que soient leur statut et leur fonction.
Aujourd’hui, près de 40 % des personnes se trouvent en situation de stress chronique, alors que « seulement » 25 % en souffraient il y a moins de dix ans. En cause : la concurrence, la pression liée aux sous-effectifs, les outils électroniques… La vie professionnelle qui s’invite à domicile n’est pas sans danger pour l’équilibre psychologique de l’individu. Conscient du danger, le Pdg de Nestlé a interdit à ses collaborateurs d’envoyer des mails le soir après 20 heures ou le week-end, estimant que cela relevait d’une faute professionnelle.

Quelles solutions apportez-vous ?

Il s’agit de remettre l’homme au cœur du processus et de prendre en compte son bien-être au travail. Car si l’on note un surinvestissement dans le travail, il faut savoir que nous avons en France les salariés les moins engagés d’Europe (9% selon un sondage Gallup). Il s’agit alors de développer une qualité de vie au travail en l’envisageant sous six dimensions : relations sociales et travail, qualité du contenu de travail, qualité de l’environnement physique de travail, qualité de l’organisation du travail, possibilité de réalisation et développement professionnel sans négliger la conciliation entre vie au travail et vie personnelle.

Concrètement, cela se passe comment ?

Cela passe par la mise en œuvre de ce que je nomme la Haute Qualité Humaine (HQH), une démarche qui replace l’humain au centre de la stratégie globale de l’entreprise en lui apportant plus de sécurité, plus de santé, plus de simplicité, plus de sérénité et plus de sens. Centrée sur le lien et la confiance, cette vision implique de créer du sens pour une action collective, l’individualisme ayant mis en défaut cette valeur.

Qu’est-ce que votre méthode implique pour la RH ?

Offrir un environnement sûr, sain, simple, serein et riche de sens suppose que le DRH puisse établir le diagnostic de son entreprise sur ces 5 critères et qu’il en effectue un retour au comité de direction afin de faire naître une prise de conscience. Le RH doit ensuite sensibiliser et former les managers à aider leur équipe à travailler dans un contexte serein pour favoriser la productivité. En expliquant le sens du travail, les entreprises bénéficient d’un gisement de performance énorme qui n’est pas optimisé. Le DRH doit ainsi se poser en soutien au manager et leur donner les clés pour créer de l’engagement auprès de leurs équipes. Mais paradoxalement, les RH sont aussi concernés par ce mal être car ils sont souvent en conflit de valeurs et mettent en danger leur santé. De fait, ils subissent un stress chronique important. C’est pourquoi nous allons, avec l’ANDRH, lancer une étude sur la santé des DRH.

Quel est l’avenir de la HQH ?

Nous travaillons à ce que cette dénomination devienne un label pour l’entreprise. Il faut ici comprendre que la HQH est une philosophie qui permet d’améliorer la qualité de vie au travail, celle-ci étant un enjeu majeur de performance.

Propos recueillis par Frédérique Guénot, (Source : FOCUS RH, le 27 Octobre 2014 )

* Cabinet présent à Toulouse et Paris

** « Et si on travaillait autrement ? La Méthode Haute Qualité Humaine® en pratique » par Florence Bénichoux, 170 pages, Editions Eyrolles. En savoir plus Livre « Travailler autrement »

Share Button

Laisser un commentaire

Contactez nous

Envoyez nous un message, nous vous répondrons rapidement.

Illisible? Changer le texte. captcha txt

Commencez à taper et appuyez sur Enter pour rechercher